CP Assises Groupe de Gauche 03122021

Revenant sur la présentation des 102 propositions pour les Départements lors de la prochaine
mandature, le Président des Départements de Gauche a évoqué leur caractère inabouti. Ce
travail doit être impérativement approfondi, ce qui a conduit les Présidentes et Présidents de
Gauche a émettre des réserves tout en réaffirmant leur volonté de continuer à co-élaborer ce
projet.


Il a aussi réaffirmé le rôle central des Départements qui sortent renforcés par l’épreuve des faits,
en jouant à plein leur rôle de protection de la population face à la pandémie de la Covid-19.
Les Départements sont également la collectivité la mieux à même d
endiguer les inégalités qui,
malgré nos appels à la solidarité nationale, continuent d’être creusées entre classes sociales et
entre territoires, les deux parfois s
alimentant


L’intervention de Jean-Luc Gleyze a été l’occasion d’une réaffirmation forte de limpératif de
solidarité qui définit plus que jamais le socle des compétences des Départements. Or, cet
impératif nécessite les moyens nécessaires à l’action publique. Pourtant, les décisions de l’actuel
gouvernement limitent la liberté dans les recettes, accentuent les dépenses par des décisions
nationales que les Départements doivent payer, les conduisant à subir un étranglement
financier progressif.

 

Pour cela, un nouvel acte fort de décentralisation est impérativement nécessaire, un « Pacte
girondin qui ne pourra être fondé sur des demi-mesures sans ambition. Avec des transferts qui
aient du sens, et dont les garanties de compensation financières soient gravées dans le marbre,
à leur juste mesure. Nous ne nous contenterons donc pas d’une Loi E. « E comme épicerie », ce
à quoi ressemble aujourd’hui la Loi appelée 3Ds ou 4D. »
a-t-il eu l’occasion de préciser aux
membres du Gouvernement présent et notamment le Premier Ministre.


Jean-Luc GLEYZE a enfin précisé la démarche constructive des élu(e)s de Gauche pour
démontrer que
« nous sommes, au-delà de nos différences, force de propositions tout en
restant unis et pleinement actifs aux côtés de la Majorité, pour porter le combat partagé de la
place des Départements dans. notre République »
.


Car les Départements représentent plus que jamais lune des solutions solidaires les plus
efficientes à la demande de proximité et de lien social qu
expriment les Françaises et les
Français